crédit photo : Jean-Marie Jolidon, Terre des Hommes

L’Institut Bioforce, en partenariat avec Terre des Hommes et avec le soutien du Child Protection Working Group et de l’Unicef, lance aujourd’hui jeudi 15 septembre sa 3e formation longue sur le continent africain : « responsable de projets Protection de l’Enfance en situation d’Urgence ». Ce lancement est également l’occasion de réunir les principaux acteurs du domaine lors d’une table-ronde sur l’importance de la formation dans la réponse aux besoins critiques en protection de l’enfance dans les crises humanitaires d’Afrique de l’Ouest et Centrale.

Depuis plusieurs années, le Child Protection Working Group (CPWG), réseau des ONG et agences des Nations Unies actives dans la protection de l’enfance, constate un besoin grandissant de professionnels spécialisés sur les terrains d’intervention humanitaire. Terre des Hommes, plus grande ONG d’aide à l’enfance en Suisse et membre du CPWG, a fait appel à l’Institut Bioforce pour ses compétences reconnues en matière d’ingénierie de formation « métier », opérationnelle et pratique, et lui a demandé de développer une formation destinée aux francophones.

La seule formation francophone en Afrique dans le domaine de la lutte contre les violences faites aux enfants sur les terrains humanitaires.

Après un lancement en France en avril dernier, c’est au tour de l’édition africaine de débuter : 17 élèves sont attendus au Burkina Faso pour renforcer leurs compétences dans cette unique formation francophone en Afrique dans le domaine de la lutte contre les violences, abus, exploitation et négligence faites aux enfants sur les terrains humanitaires. Originaires de Guinée, du Congo, de Centrafrique ou encore du Burundi, tous suivront une formation de 3 mois (jusqu’au 15 décembre), complétée d’une mission terrain de 6 mois au sein d’ONG ou d’institutions publiques pour mettre en pratique les compétences acquises. Découvrez la formation en détail.

Une table-ronde pour mettre en lumière l’importance de la formation

A l’occasion du lancement de cette nouvelle formation, l’Institut Bioforce réunit jeudi 15 septembre à Ouagadougou les principaux acteurs de la protection de l’enfance, nationaux et internationaux, pour mettre en lumière l’importance de la formation dans la réponse aux besoins critiques en protection de l’enfance dans les crises humanitaires d’Afrique de l’Ouest et Centrale. Le Ministère des Affaires Sociales burkinabé, Terre des Hommes-Lausanne et l’UNICEF échangeront avec les 60 professionnels de la protection de l’enfance présents autour des besoins non couverts, et singulièrement le besoin crucial de compétences en protection de l’enfance dans la région. Preuve de l’importance pour les pays africains de cette thématique : la table-ronde sera présidée par Mme Laure Zongo-Hien, ministre de la Femme, de la Solidarité Nationale et de la Famille du Burkina Faso.
0 Commentaires
sep 15, 2016 By admin