Remise de jouets à des enfants d'un orphelinat de Bobo-Dioulasso

La première promotion africaine de responsables de projets Protection de l’enfance en situation d’urgence a pris son envol lors d’une cérémonie de clôture à Bobo-Dioulasso le 14 décembre dernier, marquée par un geste de solidarité des élèves : la remise de jouets et équipements à un orphelinat bobolais. Cette cérémonie, en présence du maire de la ville, de représentants de la région des Hauts-Bassins, du centre Muraz et de l’Organisation Ouest-Africaine de la Santé, intervient à la veille du déménagement à Dakar, Sénégal : l’occasion de souligner le bilan de 10 ans d’activités de Bioforce au Burkina Faso. 

Tous venus pour renforcer leurs compétences dans cette unique formation francophone en Afrique, ils étaient 18 élèves à célébrer la fin de leur période de formation à l’Institut Bioforce. Dix d’entre eux avaient pu intégrer la formation grâce à une bourse de l’Unicef. Originaires de Guinée, du Congo, de Centrafrique ou encore du Burundi, ils vont maintenant compléter leur cursus par une mission de 6 mois au sein d’ONG ou d’institutions publiques pour mettre en pratique les compétences acquises.

La cérémonie de clôture est pour nous également l’occasion de revenir sur les 10 ans de présence de Bioforce au Burkina Faso : en 10 ans, ce sont plus de 2000 professionnels humanitaires, issus d’ONG locales ou des équipes nationales d’organisations internationales, qui ont pu renforcer leurs compétences dans différents domaines essentiels à l’amélioration de la qualité de l’aide.

L’équipe du centre s’est également mobilisée pour concevoir et conduire des formations adaptées à la demande de nombreuses organisations : Handicap International Burkina-Niger, Médecins du Monde Mali et Burkina, Terre des Hommes Burkina, Croix-Rouge française Sénégal, Organisation Ouest-Africaine de la Santé au Togo ou encore en Côte d’Ivoire, Oxfam Mali… Plus de 500 collaborateurs de ces organisations ont été formés à la gestion de projet, à l’eau, hygiène et assainissement, à la chaîne d’approvisionnement, à la gestion d’entrepôt ou à la sécurité.

Des projets d’envergure ont enfin été gérés par ce Centre et ont apporté des résultats concrets notamment dans le secteur de la santé, grâce à la formation des personnels du Ministère de la Santé, la création du métier de logisticien de santé et une meilleure prise en charge des soins de la mère et de l’enfant dans les régions des Hauts-Bassins et des Cascades avec des professionnels formés en gestion et maintenance de la chaîne du froid et de la stérilisation du bloc opératoire, en gestion des déchets vaccinaux, en hygiène et gestion des déchets du bloc.

L’Institut Bioforce tient ici à remercier ses partenaires burkinabés, le Centre Muraz qui a accueilli le Centre, les autorités de la Ville de Bobo-Dioulasso et le Conseil régional des Hauts-Bassins pour leur soutien pendant toutes ces années, ainsi que ses partenaires institutionnels, comme la Région Auvergne Rhône-Alpes, qui ont contribué à ses partenariats bénéfiques. 

0 Commentaires
déc 23, 2016 By Bioforce