Réaliser son rêve d’humanitaire : 21 nouveaux diplômés de l’Institut Bioforce l’ont fait !
Jeudi 5 novembre prochain dès 18h aura lieu la Cérémonie de Remise des Diplômes de l’Institut Bioforce, l’école de l’engagement humanitaire, en présence de représentants des principaux partenaires de l’Institut. Depuis sa création en 1983, l’Institut Bioforce forme et accompagne celles et ceux qui s’engagent dans l’action humanitaire : chaque année plus de 1000 personnes sont formées aux métiers de l’humanitaire et du développement (logisticien, administrateur, coordinateur de projet,...). Pour chacun des élèves présents lors de la cérémonie, le diplôme obtenu viendra récompenser l’aboutissement de plusieurs mois de formation et de mission humanitaire sur le terrain : logisticien au Tchad avec Oxfam, responsable administratif pour les programmes de Médecins Sans Frontières au Mali, chargé de projet Premiers Secours au Niger… A tour de rôle, ils témoigneront de leur parcours et de leur engagement, qui devant l’assistance présente au siège de l’Institut Bioforce ce soir-là, qui, par la magie d’une connexion internet, depuis le pays où ils travaillent. La cérémonie se déroulera en présence des principaux partenaires de l’Institut Bioforce : - Philippe Nicolas, directeur de la DIRECCTE, représentera Michel Delpuech, Préfet de la Région Rhône-Alpes - Hilda Tchoboian, conseillère régionale, représentera Jean-Jack Queyranne, Président du Conseil Régional de Rhône-Alpes - Idir Boumertit, 4e adjoint au Grand Projet de Ville, Insertion et Formation, représentera Michèle Picard, Maire de Vénissieux Deux représentants du monde professionnel prendront également la parole : Philippe Champion, délégué de l’ARSEG Rhône-Alpes, l’association des professionnels de l’environnement de travail, partenaire de la formation post-bac « Chargé des Services Généraux et Logistique Humanitaire » ; et le docteur Jean-Baptiste Richardier, directeur de la Fondation Handicap International, qui emploie de nombreux élèves de l’Institut Bioforce : « Si d’aventure il y avait eu une bonne intuition de créer Bioforce à l’époque, la preuve a été largement apportée que ce type de formation, de creuset pédagogique où est capitalisée toute l’évolution des contraintes et des nécessaires savoir-faire pour y répondre, de ce point de vue-là, Bioforce était non seulement une bonne initiative mais également une réussite ».
0 Commentaires
oct 26, 2015 By admin