Bangui, cérémonie lancement du projet Bioforce/Oxfam
La cérémonie de lancement du projet a eu lieu le 3 mai à Bangui en présence de Félix Moloua, Ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération et de Francesca Di Mauro, Chef d'Unité d'Afrique Centrale de la Direction générale de la coopération internationale et du développement de la Commission européenne.

Bioforce signe un projet ambitieux de 3 ans pour renforcer les capacités locales, la résilience des populations et la réponse aux crises en République Centrafricaine.

Confronté à une grave crise politique en 2013, la République centrafricaine voit depuis un conflit violent perdurer qui affecte la population civile. Environ 2,3 millions de personnes, soit la moitié de la population, ont cruellement besoin d’aide humanitaire et un tiers s’est déplacé à l’intérieur du pays ou réfugié dans les pays voisins. Un Plan National du Relèvement et de Consolidation de la Paix pour la République Centrafricaine (RCPCA) est depuis porté par le gouvernement.

C’est pour contribuer à ce plan qu’un projet de renforcement des capacités, piloté par Bioforce en consortium avec Oxfam, va être mis en œuvre.  Bioforce et Oxfam auront pour partenaires de mise en œuvre du projet l’Agence Centrafricaine pour la Formation Professionnelle et l'Emploi (ACFPE) et l’Université de Bangui via le Laboratoire d’économie rurale et de sécurité alimentaire (LERSA). Ce projet d’une durée de 36 mois lancé le 22 mars 2018, va bénéficier à 120 organisations de la société civile (OSC) ainsi qu’au secrétariat permanent pour les ONG (SPONG) et 820 professionnels, avec une attention portée au renforcement des capacités des femmes.

Les objectifs sont ainsi de renforcer les capacités des organisations locales, mais aussi des organisations intermédiaires (comme les plateformes de coordination) et de fournir un appui institutionnel au SPONG, un service sous la tutelle du Ministère de l'Economie, du Plan de la République Centrafricaine. Ce dernier objectif contribuera à créer un environnement capable d’encadrer et d’appuyer efficacement la société civile centrafricaine.

Le projet compte différents volets tels que la mise en place d’une Maison des services qui mettra à disposition des organisations de la société civile des ressources et  conseil nécessaires à leur opérationnalisation; d’une offre de formation et d’accompagnement adaptée aux besoins des OSC et enfin d’actions de renforcement du SPONG.

Dotée d’un budget de 2,5 millions d’euros sur trois ans, le projet est financé par le Fonds fiduciaire de l’Union Européenne pour la République Centrafricaine "Fonds Bêkou",  "espoir" en sangho, pour encourager la stabilisation et la reconstruction de la RCA.

Une cérémonie de lancement du projet a eu lieu le 3 mai à Bangui en présence de Félix Moloua, Ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération et de Francesca Di Mauro, Chef d'Unité d'Afrique Centrale de la Direction générale de la coopération internationale et du développement de la Commission européenne.

0 Commentaires
mai 3, 2018 By admin