Communiqué. Janvier 2015 Le conseil d’administration, réuni en session le 6 janvier dernier, a élu Jérôme Pupat en succession de Mireille Guigaz, présidente depuis juin dernier, pour préparer la mise en place d’une nouvelle gouvernance en juin 2015. Ses membres, conformément à l’article 17 des statuts ont procédé au vote sur la révocation du mandat de la présidente (une seule voix contre), dans l’objectif de préserver l’Institut Bioforce d’une crise grave liée à des dysfonctionnements majeurs et préjudiciables dans la gouvernance de l’association. Révocation apparue comme la seule issue dans un contexte où l’ancien bureau avait été démis sans explication et un « nouveau » bureau a minima (Président, Secrétaire, Trésorier) avait été nommé sans l’approbation du conseil d’administration comme prévu par les statuts ; et où très rapidement, le trésorier a été contraint à démissionner, le poste resté vacant faute de candidat dans ce climat, mettant ainsi l’association en défaut par rapport à ses partenaires publics. Situation sans précédent puisque Bioforce n’a jamais connu ce type de crise auparavant. L’Institut a toujours su mobiliser ses forces vives pour préserver et renforcer ses acquis grâce notamment au bon fonctionnement de l’ensemble bureau-présidence-direction générale, avec écoute et respect mutuels. En témoignent les éléments du dernier rapport moral de juin 2014, rédigé par le précédent président Jean-François de Lavison : « Je souhaite remercier nos administrateurs, nos membres, le bureau avec lequel j’ai pris beaucoup de plaisir à me réunir chaque mois, pour réfléchir ensemble sur les activités de Bioforce. Je souhaite enfin remercier Benoît Silve et ses équipes pour la qualité du travail qu’ils m’ont permis d’effectuer avec eux pendant toutes ces années. J’ai apprécié le professionnalisme de chacun et l’engagement de toute l’équipe pour faire de Bioforce, la réussite d’aujourd’hui. (…) Soulignons simplement que l’activité s’est développée de plus de 45%, sur ces 6 dernières années, en maintenant une évolution raisonnable de la structure et un résultat financier équilibré, sans perte, dans un contexte économique général difficile. Chacun jugera de la performance. Ce résultat est dû à la qualité de l’équipe de Bioforce, à la rigueur de Benoit Silve et l’engagement du Comité de direction. Je voudrais tous les en remercier. » Le nouveau président, Jérôme Pupat, a affirmé sa volonté de travailler en équipe à la préparation de l’assemblée générale de juin. Une démarche « pour accompagner le développement futur de l’institution en s’appuyant sur son succès historique, avec les partenaires institutionnels et associatifs, et en s’inscrivant dans le sillon de son fondateur Charles Mérieux ». Après avoir été en charge de la promotion économique et internationale de la Région Rhône-Alpes, Jérôme Pupat a été directeur des opérations du Forum Mondial des Sciences du Vivant Biovision, avant de rejoindre la représentation française du Parlement Européen. Il a participé au comité d’organisation du Forum International des Technologies de Sécurité. Il partage aujourd’hui son activité entre le conseil aux organisations et l’enseignement de la géopolitique et de l’intelligence économique. Depuis 9 ans il est administrateur de l’Institut Bioforce dont il a été le secrétaire général ces deux dernières années. Chevalier de l’Ordre National du Mérite, il est marié et père de 6 enfants. Avec le nouveau bureau élargi, Jérôme Pupat a réaffirmé sa confiance dans la dynamique portée par l’Institut depuis de nombreuses années, riche de nombreuses réalisations : trente ans d’engagement dans la solidarité internationale, plus de 3000 personnes formées opérant sur tous les continent au service des autres, une offre de formations adaptée au difficile contexte économique, une licence professionnelle ouvrant la double voie de l’entreprise et de la logistique humanitaire, une forte réactivité face aux grandes crises et catastrophes, une implication solide dans la solidarité locale au profit de la métropole et du département, une présence reconnue dans les réseaux humanitaires et santé publique… Dès son élection, Jérôme Pupat a rappelé les raisons de son engagement pour Bioforce : « C’est un espace de solidarité, de lien social, et de tolérance. L’Institut Bioforce ne forme pas les gens en fonction de leur engagement personnel politique pas plus qu’en fonction de leurs convictions religieuses. Les promotions de l’Institut Bioforce, les salariés, les administrateurs se caractérisent d’ailleurs par leur très grande diversité. Les personnes formées à Bioforce choisissent elles-mêmes les causes dans lesquelles elles souhaitent s’engager, et le contexte de cet engagement. Comme par le passé durant mes responsabilités d’administrateur, je soutiendrai ces valeurs de Bioforce. » Composition du Bureau élargi : président : Monsieur Jérôme Pupat ; présidente d’honneur, Madame Claude Lardy ; secrétaire générale, Madame Maryvonne Lorenzen ; trésorier, Monsieur Alain Lyonnet ; Monsieur Jean-Pierre Delomier, Monsieur Christian Denoyel, Monsieur Michel Rivoire. Institut Bioforce | Contact Presse Marie Perroudon, Responsable Communication 04 72 89 31 48 | communication@institutbioforce.fr
0 Commentaires
jan 22, 2015 By admin